Partis révoltés avec l'accord passé entre l'UBS et les Etats-Unis

L'accord passé entre l'UBS et les Etats-Unis pour résoudre l'affaire de fraude fiscale suscite l'inquiétude des partis suisses, qui jugent la pression américaine inacceptable. La gauche a exprimé sa colère contre la place financière tandis que la droite entend défendre le secret bancaire.L'affaire avec les Etats-Unis doit être l'occasion de repenser le secret bancaire, a exhorté le président du PS Christian Levrat. L'attitude et les pressions exercées par les Américains sont "inacceptables", car elles portent atteinte aux principes de l'Etat de droit. "Mais l'erreur principale réside dans notre définition du secret bancaire." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.