Le président d'UBS considère qu'une certaine confiance est revenue

UBS est tirée d'affaire, selon son président. Kaspar Villiger estime cependant que tous les problèmes ne sont pas résolus et qu'il est trop tôt pour envisager un changement à la tête de la grande banque."UBS a encore besoin de stabilité au niveau de sa direction, c'est pourquoi nous resterons encore un moment", dit Kaspar Villiger dans une interview parue ce dimanche dans le journal "Zentralschweiz am Sonntag". La question d'un éventuel retrait ultérieur simultané du patron Oswald Grübel et de lui-même reste ouverte. "Nous nous comprenons bien et allons certainement nous concerter." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.