Neuchâtel: Philip Morris supprimera des postes dans la recherche

Les suppressions d'emplois annoncées par Philip Morris sur son site de Neuchâtel concernent avant tout les secteurs de la production ainsi que de la recherche et du développement. Mais seul le premier est soumis à la convention collective de travail (CCT), rappelle Unia.Dans son communiqué diffusé vendredi soir, Philip Morris a indiqué que 120 personnes au maximum sur les quelque 1500 employés permanents basés à Neuchâtel sont concernées par le programme de restructuration. Porte-parole de l'entreprise, Patrick Lagadec a précisé samedi que "le nombre définitif dépendra du résultat de la procédure de consultation ainsi que du nombre d'employés qui optent pour le plan de retraite anticipée volontaire." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.