Fastweb, filiale de Swisscom, au centre d'un scandale fiscal

Telecom Italia Sparkle, filiale de Telecom Italia, et Fastweb, filiale italienne de Swisscom, se retrouvent au centre d'une affaire de fraude fiscale et de blanchiment d'argent présumés. La justice italienne a émis 56 mandats d'arrêt.Sur les 56 mandats d'arrêts, neuf concernent des personnes au Royaume-Uni, en Suisse et aux Etats-Unis, les autres visant des citoyens italiens, dont le sénateur Nicola Di Girolamo, membre du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi, et l'ancien patron de Fastweb, Silvio Scaglia. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.