Franc fort: travailler plus pour garantir l'emploi

Des ajustements de salaires à cause du franc fort ne doivent pas être un tabou. Ce n'est qu'ainsi que les places de travail peuvent être garanties, si les entreprises inscrivent des pertes suite à une érosion de leurs marges, selon le directeur de l'Union suisse des arts et métiers (USAM).Hans-Ulrich Bigler évoque cependant des adaptations salariales limitées dans le temps. Une entente avec les partenaires sociaux doit être trouvée pour prolonger le temps de travail des employés, indique-t-il dans une interview accordée au "SonntagsBlick". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.