L'UBS ne livrera pas les données aux Etats-Unis de son propre chef

Alors que des voix s'élèvent pour que l'UBS endosse seule la responsabilité d'une solution dans le dossier américain, la banque refuse de livrer d'elle-même au fisc les données de fraudeurs potentiels. Kaspar Villiger insiste clairement sur ce point."Oswald Grübel et moi-même ne livrerons jamais des données de façon illégale", a déclaré le président de l'UBS au "Tages-Anzeiger". "Nous ne pouvons pas exiger des collaborateurs qu'ils appliquent le droit à la lettre si nous-mêmes ne le faisons pas", a indiqué l'ancien conseiller fédéral. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.