Abbas et le Hamas appellent au maintien de l'aide internationale

GAZA/BRUXELLES - Le leader palestinien Mahmoud Abbas et le Hamas ont appelé au maintien de l'aide internationale offerte aux Palestiniens. Cette assistance est remise en question après la victoire du groupe radical islamiste aux dernières législatives.M. Abbas a lancé son appel après des entretiens avec la chancelière allemande. Angela Merkel est la première responsable européenne de ce rang à effectuer une visite à Ramallah depuis le triomphe du Hamas au scrutin de mercredi aux dépens du Fatah, le parti au pouvoir de l'Autorité palestinienne.Le Quartette, composé des Etats-Unis, de l'Union européenne (UE), de la Russie et de l'ONU, devait examiner lundi soir à Londres les conséquences de la victoire du Hamas.Avant cette réunion, le chef de file du groupe radical, Ismaïl Haniyeh, avait appelé le Quartette à maintenir son aide financière et à dialoguer "sans conditions" avec le mouvement islamiste.Avant de se rendre à Ramallah, Mme Merkel a fait valoir à Jérusalem qu'il serait "impensable" pour l'UE de continuer à verser une aide financière à l'Autorité palestinienne si le Hamas, qui figure sur la liste des organisations terroristes de l'UE, ne renonce pas à la violence, à sa volonté de détruire Israël et ne respecte pas les accords passés entre les Palestiniens et l'Etat hébreu.Bruxelles attend du prochain Conseil législatif palestinien "qu'il soutienne la formation d'un gouvernement déterminé à trouver une solution négociée" au conflit avec Israël, a également fait savoir la présidence autrichienne.La Maison Blanche a réaffirmé son refus d'aider financièrement l'Autorité palestinienne si le Hamas continue de prôner la destruction d'Israël une fois aux responsabilités. Washington a toutefois distingué cette aide de l'assistance humanitaire.Selon un sondage publié lundi, 84% des Palestiniens se sont dits favorables à un règlement de paix avec Israël contre 16% qui pensent le contraire. 86% des personnes interrogées souhaitent que Mahmoud Abbas reste à son poste contre 14% qui se prononcent pour son départ.M. Abbas a d'ailleurs annoncé qu'il resterait à la tête de l'Autorité palestinienne jusqu'à la fin de son mandat en 2009. "Rien n'empêche que je complète les trois ans qui me restent à la tête de cette Autorité et j'ai l'intention de continuer d'appliquer ma politique durant cette période", a-t-il dit. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.