Accident de métro à Valence: la vitesse serait en cause

MADRID - La boîte noire du métro qui a déraillé à Valence a été retrouvée, a déclaré le responsable des infrastructures du gouvernement régional, Jose Ramon Garcia Anton. Le drame, qui a coûté la vie à 41 personnes, semble être dû à une vitesse excessive.L'étude de la boîte noire a révélé qu'au moment de l'accident, la rame circulait "à 80 km/h dans un virage dans lequel la vitesse est limitée à 40 km/h", a indiqué le syndicat ferroviaire de Valence."Cela nous étonne beaucoup", a déclaré le porte-parole du syndicat José Aroca. La boîte noire indique aussi que le conducteur, mort dans l'accident, "n'a pas réagi face à la vitesse" et "il a du subir une sorte de perte de conscience, d'évanouissement", a estimé M. Aroca.Lundi, le sous-préfet de Valence Luis Felipe Martinez avait imputé le déraillement à "un excès de vitesse combiné à une rupture au niveau d'une roue de l'un des wagons". "Nous avons constaté que les roues sont en parfait état, de même que la voûte du tunnel", a en revanche assuré Jose Ramon Garcia Anton.Les autorités régionales ont décrété trois jours de deuil officiel. Les funérailles des victimes devaient se tenir à 19h00 à la cathédrale de Valence, en présence des souverains espagnols, Juan Carlos et Sofia, et du chef du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero, qui a écourté une visite officielle en Inde après l'accident.Sur les immeubles de part et d'autre des grues pendent de nombreux drapeaux blanc et jaune du Vatican, signe de la visite prévue samedi et dimanche à Valence de Benoît XVI pour clôturer les Rencontres Mondiales de la Famille. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.