Affaire Clearstream: Chirac réitère sa confiance à de Villepin

PARIS - Malgré l'affaire Clearstream, Jacques Chirac n'envisage pas de remaniement du gouvernement, a assuré l'entourage du président français. Le chef de l'Etat réitère en outre sa "confiance pleine et entière" au premier ministre Dominique de Villepin.La mise au point vise à donner un coup d'arrêt aux spéculations qui s'amplifient sur un départ de Dominique de Villepin. Ce dernier est englué dans une affaire de dénonciation calomnieuse de comptes occultes détenus, via la société financière luxembourgeoise Clearstream, par des personnalités françaises.Parmi elles figurent le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, grand rival du premier ministre dans la course à l'Elysée l'an prochain.Le soutien réaffirmé de M. Chirac pourrait donner un peu d'oxygène au premier ministre, à l'issue d'une semaine éprouvante qui l'a vu se défendre pied à pied face aux révélations de presse mettant en évidence les contradictions voire ses mensonges.Alors que le président a entamé vendredi la dernière année de son quinquennat, les consultations vont bon train, tous azimuts. Avec Nicolas Sarkozy, numéro deux du gouvernement et président du parti majoritaire UMP, au centre des grandes manoeuvres.Samedi, M. Sarkozy a été reçu par M. de Villepin, après un long entretien, la veille, avec le chef de l'Etat. Si rien n'a filtré officiellement, le quotidien "Le Monde" affirme, dans son édition de dimanche-lundi, que le président a proposé à son ministre de l'Intérieur le poste de premier ministre "pour finir le quinquennat". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.