Affaire Clearstream: Chirac renouvelle sa confiance à de Villepin

PARIS - Jacques Chirac a renouvelé sa confiance au premier ministre Dominique de Villepin, ébranlé par l'affaire Clearstream. Le président français, lui-même mis en cause dans cette affaire de dénonciations mensongères, s'en est vivement pris à "la dictature de la calomnie"."Je fais toute confiance au gouvernement de Dominique de Villepin pour conduire la mission que je lui ai confiée et j'attends de lui qu'il accélère encore son action", a assuré M. Chirac, sans jamais citer nommément l'affaire Clearstream, qui vise aussi le ministre de l'intérieur Nicolas Sarkozy."La République, a dit M. Chirac, ce n'est pas la dictature de la rumeur, la dictature de la calomnie". Le président français a souhaité que la justice fasse son travail "sereinement" et "le plus rapidement possible".Il a également jugé que "la démocratie, ce n'est pas l'irrespect et l'exploitation jusqu'à l'outrage des procédures judiciaires en cours, au risque de faire le lit des extrémismes et de désespérer les Français de la politique".M. Sarkozy, accusé faussement de détenir des comptes occultes à l'étranger via la société financière luxembourgeoise Clearstream, a été entendu mardi à sa demande par la justice. Il soupçonne son rival M. de Villepin d'avoir cherché à le déstabiliser pour compromettre ses chances à l'élection présidentielle de 2007. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.