Affaire Elf: sursis pour les trois accusés du volet suisse

GENèVE - Les trois personnes jugées pour leur implication dans le volet suisse de l'affaire Elf ont été condamnée jeudi soir par la Cour correctionnelle de Genève à des peines avec sursis. Le Parquet avait requis la prison ferme pour deux d'entre elles.Reconnu coupable de blanchiment d'argent aggravé, le protagoniste principal de l'affaire a écopé d'une peine de 18 mois d'emprisonnement avec sursis et d'une amende de 100'000 francs. Son associée a été condamnée à 16 mois de prison avec sursis et une amende de 10'000 francs, a précisé son avocat David Bitton.L'expert-comptable de la société "K M" s'en sort avec dix mois d'emprisonnement assortis du sursis et 25'000 francs d'amende. Les trois accusés étaient jugés pour avoir aidé l'ex-numéro deux de Elf, feu Alfred Sirven, à blanchir 46 millions de francs qui avaient été détournés des caisses du groupe pétrolier français.Selon Me Bitton, les peines ont été clémentes, car la Cour n'a pas compris pourquoi seules trois personnes ont comparu sur le banc des accusés dans cette affaire. Le jury a trouvé "incompréhensible" que d'autres n'aient pas été poursuivies, a fait remarquer l'avocat.Un premier jugement de la Cour correctionnelle en 2004 dans ce même dossier avait été cassé par le Tribunal fédéral, car seul le blanchiment d'argent simple avait été retenu. A l'époque, le principal protagoniste s'était vu infliger 18 mois de prison avec sursis, la femme 15 mois et l'expert-comptable avait été acquitté. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.