Affrontements entre jeunes "raveurs" et policiers à Rennes

PARIS - Des incidents violents ont opposé à Rennes des jeunes à la police après l'interdiction d'une rave-party en marge du festival des "Transmusicales", grand rendez-vous d'amateurs de rock. Une trentaine de personnes ont été interpellées. Les "raveurs" ont lancé canettes, bouteilles, voire pavés, sur les forces de l'ordre qui ont répliqué par des gaz lacrymogènes et utilisé un canon à eau pour évacuer les derniers récalcitrants, souvent fortement alcoolisés et très "agressifs", selon la préfecture. Deux fonctionnaires de police ont été légèrement blessés lors des affrontements. Les heurts avaient débuté samedi après-midi alors que plus de 500 jeunes, selon les autorités, s'étaient rassemblés à l'appel d'un collectif "contre les violences policières". Le préfet de Bretagne, Bernadette Malgorn, avait interdit la "rave party" parce que, selon elle, "les conditions minimales de sécurité" n'étaient "pas remplies". De 15 000 à 20 000 personnes étaient attendues à cette manifestation en plein air. En décembre 2004, la "rave" avait déjà été annulée au dernier moment, également pour des raisons de sécurité, provoquant des heurts entre "raveurs" et forces de l'ordre. Les Transmusicales ont notamment accueilli sur scène, du 8 au 10 décembre, les Ecossais de Primal Scream, l'actrice Juliette Lewis et son groupe Juliette and the Licks, le trio reformé des Fugees, les Anglais de Gang of Four et Undertones. Les Transmusicales, fondées en 1979, ont révélé en France des artistes comme Björk, Nirvana ou Massive Attack. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.