Angela Merkel à Washington: espoir d'un "nouveau chapitre"

WASHINGTON - Le président George W. Bush et la chancelière Angela Merkel ont vu dans leur première rencontre à la Maison Blanche la promesse d'un "nouveau chapitre" dans les relations entre les Etats-Unis et l'Allemagne. Elles ont été refroidies par la guerre en Irak.Lors d'une conférence de presse conjointe à la Maison Blanche, le président américain s'est employé à démontrer que le courant était passé, terminant par une déclaration aux accents personnels."Mes premières impressions pendant ces 45 minutes seul (avec elle) dans le Bureau ovale ont été incroyablement positives. Elle est intelligente. Elle est sacrément compétente. Elle a une tournure d'esprit très engageante", a-t-il dit."Je me réjouis des consultations à venir, des visites, des contacts, des appels téléphoniques (...) Et maintenant je l'emmène déjeuner", a-t-il dit dans une conclusion rompant avec le protocole et avec le ton des conférences au côté de Gerhard Schröder, le prédécesseur de Mme Merkel."J'apprécie le début de ce qui va être une relation importante pour le bien de nos peuple respectifs", a-t-il dit plus sérieusement.Les deux dirigeants ont reconnu des divergences de vues sur l'Irak, le camp de Guantanamo ou les questions économiques. Mais ils ont insisté sur ce qui les rapprochaient, Mme Merkel parlant ainsi des "intérêts particuliers" partagés en Irak."Nous avons en effet eu une discussion très ouverte, très franche, une discussion caractérisée par un esprit de confiance s'appuyant sur une longue tradition de relations germano-américaines et qui, je l'espère, ouvrira un nouveau chapitre dans nos relations", a dit Mme Merkel. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.