Ariel Sharon, toujours dans le coma, est dans un état "grave"

JéRUSALEM - Au neuvième jour de coma, le premier ministre israélien Ariel Sharon était toujours dans un état qualifié de "grave" par l'hôpital. Mais la radio publique parlait de "situation très inquiétante".L'état de santé d'Ariel Sharon est inchangé et continue d'être "grave et stable", a indiqué dans l'après-midi l'hôpital Hadassah à Jérusalem, dans un communiqué laconique. Le prochain bulletin est prévu pour samedi soir.M. Sharon est dans le coma depuis neuf jours. Les médecins ont en principe procédé dans la journée à une série de tests neurologiques mais aucune information n'a été communiquée sur ce point.La radio publique, plus alarmiste, citant des sources médicales, avait estimé plus tôt que "la situation est inquiétante, très inquiétante, et même effrayante" et que "dans la mesure où M. Sharon ne reçoit plus d'anesthésiques, l'heure de vérité approche". Hier, un de ses médecins avait en revanche fait état de progrès.Sur le plan politique, le ministre des affaires étrangères Sylvan Shalom, numéro deux du Likoud, a présenté comme prévu sa lettre de démission. L'actuelle ministre de la justice Tzipi Livni, membre de Kadima, le nouveau parti formé par Ariel Sharon, devrait être nommée dimanche chef de la diplomatie à sa place, ont indiqué les médias.Les trois autres ministres du Likoud avaient présenté jeudi leur démission, sur ordre du chef de ce parti Benjamin Netanyahu, en prévision des élections prévues le 28 mars.Un nouveau sondage paru dans le quotidien "Maariv" accorde à Kadima 43 sièges sur les 120 que compte la Knesset. Le parti travailliste, sous la direction de son jeune mais inexpérimenté nouveau leader Amir Peretz, passerait de 22 à 17 sièges. Le Likoud verrait le nombre de ses députés chuter de 40 à 16. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.