Au moins vingt-cinq morts dans une série d'attentats

BAGDAD - Au moins quinze personnes ont été tuées dans l'explosion de plusieurs voitures piégées dans des zones majoritairement chiites de Bagdad. Par ailleurs, dix soldats irakiens ont été tués et neuf personnes blessées, à Riyadh (nord-est de l'Irak).Une voiture piégée a explosé à l'entrée du quartier de Kamaliyah, dans le nord-est de la capitale. "L'explosion s'est produite sur un marché près d'une mosquée. Il y avait beaucoup de gens", a affirmé une source des services de sécurité irakiens. Ce quartier est généralement très fréquenté en début de matinée par des journaliers chiites qui viennent chercher du travail.Deux véhicules civils étaient en flammes peu après l'explosion, selon un photographe de l'AFP sur place. Des corps inanimés était éparpillés sur la chaussée maculée de sang. Plusieurs magasins voisins du lieu de l'attentat ont été totalement détruits, a-t-on également constaté.Deux autres voitures piégées ont explosé sur un marché de Bagdad Jadida, un autre quartier chiite situé dans l'est de la capitale irakienne. Cinq personnes ont été tuées et une dizaines de personnes blessées, selon la police. Les véhicules ont explosé au milieu d'un groupe de travailleurs occasionnels venus chercher du travail.Ces attentats sont survenus au lendemain d'un autre attentat antichiite à Bagdad qui a fait 70 morts et plus de 200 blessés. L'explosion presque simultanée d'une voiture et d'un camion piégés avait eu lieu à Tayarane Square, une place très fréquentée, notamment par des travailleurs du quartier populeux chiite de Sadr City pour trouver un emploi quotidien.Deux camions suicides ont visé une base militaire près de la localité de Riyadh, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Kirkouk, le long d'un pipe-line acheminant le pétrole jusqu'à la raffinerie de Baiji, selon un officier. Dix soldats irakiens ont été tués et neuf personnes blessées dans l'attaque.L'attentat visait les baraquements militaires, et aucune installation pétrolière n'a été endommagée. Nouvellement implantée, la base était encore peu protégée et ne disposait pas de bâtiment en dur. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.