Belgique: un suspect arrêté pour le meurtre d'un adolescent

BRUXELLES - La police belge a interpellé lundi un des agresseurs présumés de Joe Van Holsbeeck, un adolescent de 17 ans tué le 12 avril pour son baladeur MP3. Son comparse a été identifié par les enquêteurs, mais il est toujours en fuite.Les deux agresseurs présumés sont deux jeunes Polonais âgés de seize ans, a confirmé la police fédérale belge. Ils ont été reconnus grâce à des images de surveillance du métro bruxellois montrées lundi à des directeurs d'écoles bruxelloises, selon les radios publiques belges.L'un d'entre eux a été arrêté et a avoué avoir pris part aux faits, mais il n'a pas donné le coup de couteau mortel qui aurait été infligé par son comparse, a précisé la police. Il a été placé dans un "centre fermé" pour mineurs.Le deuxième agresseur est également connu de la police et de la justice. Il dispose d'une adresse fixe, mais n'était pas présent sur place. Les enquêteurs pensent que le jeune homme est en fuite, mais sont "confiants de pouvoir l'arrêter", a déclaré Glenn Audenaert, directeur judiciaire de la police fédérale belge.Les parents du jeune homme savaient que leur fils était impliqué dans l'agression mortelle mais se sont résignés et se sont abstenus de le livrer aux autorités judiciaires, a précisé la chaîne de télévision publique flamande VTM. L'adolescent se trouve "très certainement à l'étranger", selon la radio francophone RTBF.Joe Van Holsbeeck a été frappé de cinq coups de couteau en pleine gare centrale de Bruxelles il y a treize jours. Ce meurtre, que les médias et les proches du jeune homme pensaient jusqu'ici avoir été commis par deux jeunes maghrébins, a provoqué une immense émotion en Belgique et suscité un débat sur la sécurité et sur les politiques d'intégration.Quelque 80'000 personnes ont défilé dimanche à Bruxelles à la mémoire de Joe, un jeune scout dont le visage a fait le tour du pays, et pour réclamer le "droit de se déplacer en sécurité". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.