Benoît XVI appelle l'homme du 3e millénaire à un réveil spirituel

ROME - Après la messe de minuit, Benoît XVI a prononcé sa première bénédiction Urbi et Orbi du balcon de la basilique Saint-Pierre. Le pape a appelé l'humanité à un réveil spirituel, sans quoi l'homme "risque d'être victime des succès mêmes de son intelligence". "Eveille toi, homme du 3e millénaire!", s'est-il exclamé devant la place Saint-Pierre noire de monde. "L'époque moderne est souvent présentée comme une période du réveil du sommeil de la raison, comme la venue de l'humanité à la lumière", mais "sans le Christ", a-t-il ajouté, "la lumière de la raison ne suffit pas à éclairer l'homme et le monde". En se laissant guider par l'amour du Christ, a affirmé Benoît XVI, "l'humanité unie pourra affronter les problèmes nombreux et préoccupants du moment présent: de la menace terroriste aux conditions d'humiliante pauvreté dans laquelle vivent des millions d'êtres humains, de la prolifération des armes aux pandémies et à la dégradation de l'environnement qui menace l'avenir de la planète". Après son message, le pape a adressé ses voeux de bon Noël dans 32 langues. Outre les habituels italien, français, anglais, allemand et espagnol, il a prononcé quelques mots en arabe, swahili, chinois, hébreu, suédois, géorgien, japonais, en finissant par le latin. Il a ensuite prononcé sa bénédiction Urbi et Orbi (à la ville et au monde) en latin. Pour sa première messe de minuit, le souverain pontife avait prié "pour la paix en Terre Sainte". "En cette nuit dans laquelle nous regardons vers Bethléem, nous voulons prier de façon spéciale pour le lieu de la naissance de notre Rédempteur et pour les hommes qui y vivent et qui y souffrent", avait-il dit. Au Proche-Orient, les appels à la paix ont aussi résonné samedi à minuit. Tant le président palestinien Mahmoud Abbas que le premier ministre israélien Ariel Sharon ont adressé un message de Noël affirmant leur attachement à faire progresser le processus de paix en 2006. A Bethléem, lors de la messe de minuit en la basilique de la Nativité, le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Michel Sabbah, a déclaré qu'il existait une véritable occasion à saisir compte-tenu des élections prévues en Israël et en Cisjordanie au début de l'année. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.