Biélorussie: les manifestations continuent malgré les arrestations

MINSK - L'opposition a manifesté pour le cinquième jour à Minsk contre la réélection du président Alexandre Loukachenko. Quelque 200 personnes ont résisté malgré la poursuite des arrestations et une campagne télévisée parlant de nuisance sociale.Sur 2000 manifestants ayant répondu mercredi soir à l'appel du candidat de l'opposition Alexandre Milinkevitch, 700 sont restés jusqu'au petit matin sur la place d'Octobre, et ils ont été 200 à tenir le camp jeudi.La police continuait ses contrôles discrets autour de la place afin de limiter le ravitaillement apporté aux manifestants. Plusieurs personnes ont été condamnées la veille à des peines de plusieurs jours de prison pour "hooliganisme" pour leur avoir apporté de la nourriture.Un total de 250 opposants ont été incarcérés depuis dimanche, a annoncé jeudi l'ONG de défense des droits de l'Homme Viasna. La plupart sont des manifestants arrêtés alors qu'ils quittaient la place d'Octobre. Les peines vont de quelques jours à deux semaines, notamment pour "hooliganisme".De nombreux activistes continuent également à être arrêtés dans les régions, notamment à Grodno, grande ville de l'ouest du pays. Pour l'opposition, cette campagne des autorités vise à la paralyser avant la grande manifestation à laquelle elle appelle samedi.Mais après cinq jours de manifestations ayant suivi la réélection controversée de M. Loukachenko, les velléités de révolution pacifique sur le modèle de la Révolution orange en Ukraine semblent enterrées. L'opposition insiste désormais sur sa volonté de faire la preuve de sa force samedi.Le régime, soutenu par Moscou, rejette les demandes d'annulation du scrutin de l'opposition et les critiques internationales, notamment de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.D'autant plus que M. Loukachenko bénéficie d'un véritable appui dans la société, notamment dans les campagnes et auprès des retraités et que l'inertie dans le reste de la société est très forte. Les résultats définitifs annoncés jeudi ont donné 83% à M. Loukachenko et seulement 6,1% à M. Milinkevitch, avec un taux de participation de 92,9%.Le rapporteur spécial de l'ONU pour les droits de l'homme au Bélarus, Adrian Séverin, a condamné les violations commises à l'occasion des élections de dimanche. Il a réclamé la libération immédiate de tous les prisonniers politiques. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.