Bousculade devant un stade aux Philippines: au moins 73 morts

MANILLE - Au moins 73 personnes ont été tuées et près de 400 autres blessées dans une bousculade survenue devant un stade de Manille, aux Philippines. La foule aurait été prise de panique à la suite de rumeurs faisant état d'une alerte à la bombe.Plus de 10'000 personnes étaient rassemblées devant le stade Ultra de Pasig, dans l'espoir d'avoir un siège à l'émission, un spectacle de variétés très populaire. Les causes du drame restent encore floues. Un homme aurait prononcé le mot "bombe", provoquant un mouvement de panique, a indiqué le directeur des services municipaux. Mais selon des survivants et des enquêteurs, la catastrophe se serait produite lors du franchissement d'un étroit passage menant à l'enceinte.Pour le sénateur Richard Gordon, qui est aussi le responsable de la Croix Rouge, le bilan s'élève à 73 morts et 392 blessés, la plupart légers. Un précédent bilan faisait état de 88 morts mais certaines victimes avaient été comptées deux fois.La présidente Gloria Arroyo a ordonné une enquête sur les causes de l'incident et a promis d'en rendre public les résultats dans les 72 heures. Mme Arroyo s'est rendue auprès des survivants dans des hopitaux débordés où des victimes étaient obligées d'attendre assises sur des chaises, parfois même à même le sol.La majorité des victimes sont des femmes d'âge moyen ou plus âgées. Certaines avaient encore les yeux ouverts: "Ces gens n'ont eu aucune idée de ce qui leur est tombé dessus", a témoigné l'un des sauveteurs. L'émission "Wowowee" permet de gagner des prix et de l'argent et, selon la police, certains campaient depuis jeudi pour s'assurer une place. Elle a été reportée.Dans un pays où 40% de la population vit avec deux dollars par jour, des émissions comme "Wowowee" remportent un succès considérable. Les spectateurs venus au stade Ultra rêvaient de gagner des minibus ou des maisons, ou le prix d'un million de pesos (25'000 francs) offert pour le premier anniversaire de l'émission. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.