Brown avait prévenu Bush de la menace pesant sur la Nlle-Orléans

WASHINGTON - L'ancien chef de l'Agence fédérale de gestion des catastrophes, Michael Brown, a déclaré au Sénat avoir prévenu George W. Bush de l'imminence d'une catastrophe à la Nouvelle-Orléans. Il a informé la Maison blanche des inondations provoquées par l'ouragan Katrina.Selon Brown, le 29 août, jour où l'ouragan a balayé la ville, il a communiqué à la Maison blanche des rapports alarmants faisant état d'une défaillance des pompes au niveau des digues protégeant la ville. Cela contredit les dires de responsables de la Maison blanche soutenant qu'ils ignoraient tout, ce jour-là, de la faiblesse des digues.La quantité d'eau, exceptionnellement importante, dépassait la capacité de pompes, et les digues ont cédé en plusieurs points, laissant passer des torrents d'eau qui ont inondé la ville. La catastrophe a fait environ 1200 morts le long de la côte.Le 1er septembre, le président Bush avait déclaré dans une interview télévisée: "Je crois que personne n'avait prévu la rupture des digues."Mais le sénateur démocrate Joseph Lieberman, membre de la commission qui entendait Brown vendredi, a cité un rapport du Service météorologique national datant du 29 août au matin. Il faisait état de la rupture d'au moins une des digues protégeant la ville.Brown, qui à l'époque dirigeait la FEMA, affirme avoir dit à la Maison blanche que "notre pire cauchemar se réalisait". Il s'agit de son premier témoignage détaillé quant aux contacts qu'il a eus, pendant les événements, avec Bush et de hauts responsables de la Maison blanche.La Commission de la Sécurité intérieure et des affaires gouvernementales du Sénat enquête sur d'éventuelles négligences commises par les autorités dans la gestion de la catastrophe. Elle tente de déterminer pourquoi l'administration Bush a mis aussi longtemps à réagir.L'ancien directeur de la FEMA est apparu comme le principal bouc émissaire du gouvernement, accusé de n'avoir pas su faire face aux conséquences de l'ouragan Katrina. Il a été contraint, peu après, à démissionner.Au moment de l'ouragan, Bush était en vacances dans son ranch du Texas, où il passe un mois l'été. Le jour même où Katrina a frappé la Nouvelle-Orléans et le lendemain, il effectuait un déplacement de travail dans l'Arizona et en Californie, et il n'a quitté son ranch pour rentrer à Washington que le 31 août. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.