Climat: la Chine renvoie la balle dans le camp des pays développés

BERNE - La Chine, deuxième émetteur de gaz à effet de serre de la planète, a indiqué ne pas avoir les moyens actuellement de modifier sa dépendance aux énergies fossiles polluantes, en particulier au charbon. Elle a renvoyé la balle dans le camp des pays développés.Lors d'une conférence de presse sur le réchauffement climatique, constituant la première réponse officielle chinoise à un rapport de l'ONU publié la semaine dernière, le patron de l'Association météorologique chinoise Qin Dahe a souligné que son pays manquait de moyens, non seulement financiers mais aussi technologiques, pour se convertir vraiment aux énergies propres et renouvelables."Remplacer 70% de la consommation énergétique demande énormément d'argent", a-t-il dit. Son recours massif au charbon, qui pourvoit à plus des deux tiers de son électricité, fait de la Chine le deuxième émetteur de gaz à effet de serre au monde, derrière les Etats-Unis.De son côté, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Jiang Yu a renvoyé les pays développés à leurs responsabilités. "Il faut relever que le changement climatique est le résultat des émissions sur le long terme des pays développés", a-t-elle affirmé."Les pays développés devraient montrer l'exemple en endossant la responsabilité de la réduction des émissions conformément au protocole de Kyoto", a-t-elle ajouté. La porte-parole a estimé qu'"actuellement, les émissions de la Chine (étaient) assez faibles"."L'objectif de la Chine est modéré. Nous sommes prêts à assurer notre contribution à la réduction des émissions de gaz", a également affirmé Mme Jiang, soulignant que Pékin a fait de la protection de l'environnement une de ses priorités.La Chine n'est pas concernée par les restrictions du protocole de Kyoto sur les émissions de dioxyde de carbone - principal gaz à effet de serre - car elle est toujours considérée comme un pays en développement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.