Conseil de sécurité de l'ONU: Washington prend un double veto

NEW YORK - Les Etats-Unis ont subi un échec cinglant au Conseil de sécurité de l'ONU avec le rejet d'un projet de résolution sur un de leurs sujets fétiches, les droits de l'homme en Birmanie. Le texte s'est heurté, fait rarissime, à un double veto chinois et russe.Le projet, coparrainé par la Grande-Bretagne, appelait à de profondes réformes politiques en Birmanie, l'un des pays les plus fermés du monde, dirigé d'une poigne de fer par les militaires depuis 1962. Il n'a recueilli que neuf voix pour, trois voix contre (Chine, Russie, Afrique du Sud) et trois abstentions (Congo, Indonésie, Qatar) et a donc été rejeté.Pour être adoptée, une résolution doit recueillir au moins neuf voix sur quinze, sans susciter un vote négatif -équivalent à un veto- d'un des cinq membres permanents du Conseil (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie).Il est rare qu'une résolution suscite plus d'un veto. Le dernier veto multiple (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne) remontait à 1989. Le dernier veto chinois datait de 1999, le dernier russe de 2004.Les adversaires du texte ont fondé leur attitude sur une question de principe, affirmant que les problèmes de droits de l'homme n'avaient pas à être discutés au Conseil de sécurité mais au sein des organes spécialisés de l'ONU comme le Conseil des droits de l'homme, l'Organisation internationale pour les migrations ou l'Organisation mondiale de la santé (OMS). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.