Crash en Sibérie: une panne de freins cause de la catastrophe

MOSCOU - Une panne du système hydraulique de commande des freins est à l'origine du crash qui s'est produit à Irkoutsk, en Sibérie, selon une source au sein de la commission d'enquête. La catastrophe a fait près de 140 morts."Les renseignements dont la commission dispose à l'heure actuelle montrent qu'après l'atterrissage et après que l'inverseur de poussée a été actionné, le système de freinage a cessé de fonctionner, et qu'ensuite les autres mécanismes du système de ralentissement sont également tombés en panne", a déclaré ce responsable, cité par l'agence Ria Novosti.Il a précisé que l'appareil a commencé à freiner, avant que le système ne cesse d'agir. Selon lui, les causes de la catastrophes seront définitivement éclaircies après le décryptage des boîtes noires de l'appareil et l'expertise technique des principaux systèmes concernés.Selon des données encore incomplètes, près de 140 personnes sont mortes dans la catastrophe de l'Airbus qui est sorti de la piste et s'est écrasé sur un bâtiment, en prenant feu. Douze étrangers figuraient au nombre de passagers; sept ont dû être hospitalisés.L'accident s'est produit vers 08h00 au moment où l'Airbus A-310 de la compagnie Sibir en provenance de Moscou atterrissait à Irkoutsk, ont indiqué les agences russes citant les autorités. L'appareil est sorti de piste et a percuté un mur de béton avant de prendre feu."Quarante-trois personnes ont été hospitalisées avec des brûlures de gravité variable. Selon les premiers renseignements, les autres sont mortes", a déclaré une source au parquet d'Irkoutsk. Parmi les morts figurent les huit membres d'équipage, a précisé l'agence RIA.Des experts du constructeur aéronautique européen Airbus sont en route vers la Russie, a annoncé Airbus dans un communiqué. Airbus "apportera toute son aide technique aux autorités chargées de l'enquête sur l'accident, a indiqué le constructeur européen.L'appareil, immatriculé F-OGYP, MSN 442, avait été mis en service en juin 1987 et avait enregistré 52'000 heures de vol, au cours de plus de 10'000 trajets. Il était équipé de deux moteur PW4152 de Pratt and Whitney, précise Airbus. Il assurait le vol 778 en provenance de Moscou à destination d'Irkoutsk. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.