Crue du Danube: résignés, les Roumains évacuent les zones menacées

BUCAREST - Des centaines de Roumains du sud du pays, calmes et résignés, évacuent leurs villages, assiégés par les eaux du Danube, après la rupture, dans la matinée d'une autre digue à Bistret. Cette région est la plus affectée par les inondations.A Sapata, près de la digue de Bistret, des dizaines de véhicules, charrettes à cheval ou tracteurs, quittaient la région, chargés de meubles, matelas et appareils ménagers, les télévisions roumaines montrant en direct les visages tristes des habitants, fuyant "une inondation imminente" de leur maison, selon les autorités.La digue de Bistret, "stabilisée" samedi par des militaires et volontaires, a cédé lundi matin, jour férié de la Pâque orthodoxe en Roumanie et un millier de personnes devaient être évacuées incessamment."L'eau est déjà arrivée aux abords de la commune et de la route nationale", a déclaré lundi le maire de Bistret, Constantin Raicea, en direct sur une chaîne de télévision. Un campement de tentes a été aménagé pour les sinistrés et "nous avons eu le temps de mettre le bétail à l'abri", a-t-il ajouté.La brèche dans une autre digue, à Oltina, dans le département de Constanta, "s'est élargie sur une centaine de mètres", les eaux du Danube se déversant dans un lac riverain, a annoncé lundi le préfet de Constanta, Danut Culetu. Dans cette zone, les eaux montaient de 5 cm par heure dans l'après-midi.Deux autres digues, près de la ville d'Harsova, toujours dans le département de Constanta et à Spantov, dans celui de Calarasi, étaient aussi rompues, ont annoncé lundi après-midi les autorités locales.Au total, "plus de 9000 personnes, situées entre Bistret et la localité de Macesu de Jos" sont concernées par ces évacuations dans les jours qui viennent, selon le commandant de Dolj pour les situations d'urgence, le colonel Liviu Raducan.L'Institut national d'hydrologie a relevé lundi que l'étiage du Danube avait "baissé aux Portes de fer", entre Serbie et Roumanie, mais a aussi souligné qu'il avait "augmenté en aval", jusqu'au delta du fleuve.En Hongrie, la situation restait préoccupante lundi, après une autre brèche dans une digue de la rivière Koros, au sud-est du pays. Les autorités estimaient que les risques d'inondation "demeurent encore importants", après l'évacuation de plusieurs milliers d'habitants de la région. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.