Dépouille de Milosevic de retour en Serbie pour y être enterrée

BELGRADE - La dépouille de Slobodan Milosevic est arrivée en Serbie. Elle sera inhumée samedi à Pozarevac, la ville natale de l'ancien président yougoslave, en présence de sa famille mais sans les honneurs nationaux.Le corps de l'ancien "maître des Balkans" est arrivé en milieu d'après-midi à Belgrade à bord d'un avion des Yugoslav Airlines en provenance d'Amsterdam. Il a été pris en charge par une délégation du Parti socialiste serbe (SPS), la formation de M. Milosevic.Le cercueil enveloppé dans un plastique noir a été sorti de l'appareil, puis couvert d'un drapeau serbe et d'une gerbe de roses rouges, symbole du SPS, et chargé dans un corbillard qui s'est lentement éloigné du tarmac, porte arrière ouverte, suivie par les officiels du SPS et plusieurs centaines de personnes.Décédé samedi d'une crise cardiaque dans sa cellule, Slobodan Milosevic sera inhumé samedi à Pozarevac, petite ville à 80 km à l'est de Belgrade, où la famille Milosevic possédait naguère plusieurs commerces dont une boulangerie, une discothèque et un parc d'attractions.Les autorités serbes ont refusé des funérailles nationales à l'ancien homme fort du pays, en qui les ultranationalistes voient un héros bien différent du potentat dénoncé en Occident pour les guerres qui ont ensanglanté la Yougoslavie dans les années 1990.Mais le SPS veut permettre un hommage public. La dépouille "sera exposée à Belgrade jeudi et vendredi", a annoncé Milorad Vucelic, l'un des chefs du SPS chargé de l'organisation des funérailles. Et samedi à midi, "de grands adieux" seront organisés dans la capitale serbe avant le départ du convoi funèbre pour Pozarevac.L'incertitude demeure quant à la présence aux obsèques de membres de la famille de l'ancien dictateur. Son fils Marko, qui s'est rendu à La Haye pour recueillir le corps de son père, a regagné mercredi Moscou.Et Mira Markovic pourrait rester dans la capitale russe pour éviter la confiscation de son passeport et une comparution en justice à Belgrade, où elle est accusée d'abus de pouvoir et de corruption. La justice serbe avait toutefois accepté mardi de lever le mandat d'arrêt pesant contre elle, afin de lui permettre d'assister aux obsèques de son époux.Un médecin russe dépêché à La Haye a en outre confirmé que M. Milosevic était mort d'une crise cardiaque, mais a estimé qu'on aurait pu le sauver en l'autorisant à aller suivre un traitement à Moscou. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.