Des possibles ramifications de l'affaire Clearstream en Suisse

PARIS - Dominique de Villepin a affirmé que l'affaire Clearstream ne le détournerait à "aucun moment" de sa "mission", écartant ainsi l'éventualité d'une démission. Le premier ministre français dit être l'objet d'une campagne de "calomnie" et de "mensonges".Le scandale qui secoue le monde politique français pourrait avoir des ramifications en Suisse. Dans une déposition publiée mercredi dans "Le Monde", le général Philippe Rondot implique deux fonctionnaires du MPC. Berne dit prendre ces révélations en considération."Nous nous occupons de ces déclarations auxquelles nous avons été rendus attentifs par la presse", a déclaré Hansjürg Mark Wiedmer, porte-parole du Ministère public de la Confédération (MPC), l'autorité compétente en matière de contre-espionnage."S'il devait y a avoir des suites à cette affaire, elles ne seraient pas dévoilées", a ajouté le porte-parole, sans donner plus de précisions sur les démarches entreprises par les services du procureur général de la Confédération Valentin Roschacher.Dans sa déposition aux juges français, publiée mercredi par le quotidien français "Le Monde", le général Rondot, ex-conseiller des services français de renseignements, a en effet affirmé s'être rendu secrètement en avion à Berne à la mi-juillet 2004, "à la Sûreté d'Etat",a-t-il ajouté.En tant que conseiller auprès des services secrets français, le général Rondot était alors chargé d'enquêter sur ces comptes occultes, soupçonnés d'appartenir, via la société financière luxembourgeoise Clearstream, à de grands noms de la politique française. L'actuel ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy était notamment mis en cause."Dans les deux jours, j'ai eu une réponse de mes contacts en Suisse", a encore indiqué dans sa déposition le général Rondot qui a précisé qu'après investigation auprès des banques suisses, les deux fonctionnaires suisses lui ont affirmé que les numéros de compte étaient des faux. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.