Deux autobus incendiés en banlieue parisienne

NANTERRE - Des individus cagoulés et pour certains armés ont incendié deux autobus dans la nuit dans la banlieue parisienne. Dans les deux cas, il n'y a eu ni blessé ni interpellation, a-t-on appris auprès de la police.Mercredi vers 22h00, cinq à dix assaillants encagoulés ont pénétré dans un bus de la RATP à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Ils ont déversé un liquide inflammable dans le véhicule avant d'y mettre le feu. Les passagers et le conducteur ont pu en descendre. Deux heures et demie plus tard, une demi-douzaine d'assaillants, encagoulés et porteurs d'armes de poing, se sont emparés d'un autre autobus entre Bagnolet et Montreuil. Ils ont menacé le conducteur en lui braquant un pistolet sur la tête et ont fait descendre tous les occupants du véhicule.Après avoir roulé quelques instants dans une cité à cheval sur ces deux communes de Seine-Saint-Denis, ils ont mis le feu au bus.Dimanche, un autobus avait déjà été attaqué en plein jour à Grigny dans des circonstances similaires. Des échauffourées ont encore opposé mercredi soir des petits groupes de jeunes et des policiers, dans cette commune de l'Essonne, où des véhicules de police ont essuyé des jets de pierre et l'un d'eux a été visé par un cocktail Molotov.Selon le Syndicat général de la police, trois individus ont également essayé d'y incendier un autobus à coups de cocktails Molotov.La ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie a accusé jeudi les auteurs d'incendies d'autobus de ces derniers jours dans la banlieue parisienne de chercher "à tuer". Le Premier ministre Dominique de Villepin devait s'exprimer à ce sujet lors de sa conférence de presse mensuelle organisée jeudi après-midi dans la banlieue nord de Paris.Ces incidents surviennent une année après la crise qui a enflammé les banlieues françaises en octobre 2005. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.