Ecosse: les indépendantistes ont devancé le Labour d'un siège

ABERDEEN - Les indépendantistes du Parti national écossais (SNP) sont devenus à l'arraché le premier parti au Parlement d'Edimbourg, aux dépens du parti travailliste, ont annoncé les médias. Aucune confirmation officielle n'était immédiatement disponible.Selon la BBC, le SNP a remporté à l'issue des élections régionales de jeudi 47 sièges, contre 46 au Labour. Viennent ensuite les conservateurs (17 sièges), qui ont devancé les libéraux-démocrates (16 sièges). Les trois derniers des 129 sièges du parlement sont allés à des candidats non encartés dans les quatre principaux partis.Le SNP a gagné 20 sièges par rapport aux élections de 2003, dans ce qui était jusqu'à présent un bastion travailliste. Mais les indépendantistes sont cependant loin de la majorité absolue de 65 sièges.Le chef du SNP Alex Salmond devra donc négocier une alliance, pour succéder à l'actuelle coalition Labour/libéraux-démocrates, ou à défaut, former un gouvernement minoritaire.Avant même l'annonce des résultats définitifs, Alex Salmond, candidat au poste de Premier ministre écossais, a indiqué que les résultats montraient que le Labour n'avait plus "un droit divin" à gouverner l'Ecosse, et qu'il avait perdu "l'autorité morale pour gouverner".Le Parlement écossais, créé en 1999, a compétence législative en matière d'éducation, santé, transport, développement économique et justice principalement.La campagne en Ecosse a été acharnée, le Premier ministre travailliste Tony Blair se rendant à cinq reprises dans cette entité britannique de 5 millions d'habitants au nord de l'Angleterre. Il avait souligné que le vote de jeudi était extrêmement important, et allait "déterminer l'avenir de l'Ecosse pour une génération et peut-être même plus". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.