Egypte: 30 suspects arrêtés - deux nouvelles attaques sans victime

LE CAIRE - Une trentaine de suspects ont été arrêtés par les forces de sécurité égyptiennes à la suite du triple attentat lundi à Dahab, dans la péninsule du Sinaï, qui a fait 18 morts, dont un Suisse. Ces personnes sont pour la plupart des bédouins du Sinaï.Par ailleurs, deux attentats suicide ont été perpétrés dans le nord du Sinaï sans faire de victimes, deux jours après un triple attentat meurtrier dans le sud de la péninsule. Une des attaques a visé des observateurs internationaux.Le premier kamikaze s'est fait exploser au passage d'un véhicule transportant un officier de la police égyptienne et deux membres de la Force multinationale et Observateurs (FMO) dans la région d'Al-Gora, à 25 km de la bande de Gaza, selon un communiqué du ministère de l'intérieur. Les vitres du véhicule ont été soufflées.Un porte-parole de la FMO a affirmé à l'AFP que deux véhicules de la FMO qui se rendaient de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza, à Al-Gora, où se trouve la base de la force, avaient été endommagés.Le deuxième kamikaze était à bicyclette et a fait détonner sa charge au passage du véhicule de deux officiers égyptiens qui se rendaient sur les lieux de la première attaque, a précisé le ministère de l'intérieur. "Le kamikaze est mort sur le champ, mais l'explosion n'a pas fait de dégâts".Le Sinaï abrite une force multinationale d'observateurs depuis la rétrocession de la région par Israël aux termes des accords de paix avec l'Egypte de 1980.Lundi soir, douze Egyptiens et six ressortissants étrangers, dont un Suisse, ont été tués dans les attaques commises contre un supermarché et deux restaurants. Selon les premiers éléments de l'enquête, les trois attentats quasi simultanés ont été perpétrés par des kamikazes.Des sources de sécurité avaient fait état mardi de l'arrestation de dix Egyptiens, dont trois informaticiens originaires du Caire, arrivés à Dahab à la veille des attentats, et qui l'ont quittée moins d'une heure plus tard. Ils ont été arrêtés à un barrage des forces de sécurité, portant de faux papiers d'identité. L'un d'eux était blessé au nez. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.