Elections en Grande-Bretagne: le gouvernement Blair sanctionné

LONDRES - Le premier ministre britannique Tony Blair a subi un revers cinglant aux élections locales de jeudi, selon les premiers résultats. Une défaite qui a incité un ministre à prédire un remaniement gouvernemental.Le gouvernement britannique a été assailli de critiques ces dernières semaines pour avoir libéré sans les expulser des prisonniers étrangers et réduit le budget des hôpitaux tandis que, pour couronner le tout, le vice-premier ministre John Prescott avouait une liaison extraconjugale avec sa secrétaire.Lors du scrutin de jeudi, 4360 sièges répartis dans 176 conseils municipaux étaient en jeu à travers l'Angleterre. Selon des politologues, une perte très supérieure à 200 sièges serait un mauvais résultat pour les travaillistes.Selon les premiers résultats, les conservateurs gagnent des sièges au détriment des travaillistes et des libéraux-démocrates.Avec la publication des résultats de 140 conseils, le Labour a abandonné 192 sièges, tandis que les conservateurs en ont gagné 204 et les libéraux-démocrates et ont cédé deux. "C'est une mauvaise soirée pour le Labour, mais ce n'est pas une déroute", constate John Curtice, professeur de politique à l'université de Strathclyde.Selon les analystes, un très mauvais score aux élections locales pourrait hâter le départ de Tony Blair - et entraîner son remplacement par le chancelier de l'Echiquier Gordon Brown, son dauphin le plus évident.M. Blair, qui a obtenu l'an dernier un troisième mandat, avec une majorité relativement réduite, a exclu d'en briguer un autre. Il a fait savoir qu'il quitterait ses fonctions avant les prochaines législatives, prévues au plus tard pour 2010, mais sans fixer de date.Les travaillistes devraient subir des pertes importantes à Londres, où il avait réalisé une performance raisonnablement bonne lors des dernières élections municipales en 2002 - avant que la guerre en Irak ternisse la réputation de Blair.Geoff Hoon, ministre des Relations avec le parlement, a annoncé s'attendre à un remaniement ministériel pour donner une nouvelle impulsion au gouvernement. "Cela semble être plutôt le bon moment, il est temps qu'une nouvelle équipe prenne le relais", a-t-il déclaré à BBC Television. "Il va y avoir un remaniement (ministériel), j'en suis certain". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.