Enlèvement collectif en Irak: la plupart des otages libérés

BAGDAD - La plupart des personnes enlevées mardi matin dans un ministère irakien à Bagdad ont été libérées à la suite d'opérations menées par les forces de sécurité, a annoncé le ministère de l'intérieur.On ignore le nombre de personnes encore retenues."Les opérations se poursuivent jusqu'à la libération de toutes les personnes enlevées", a précisé le ministère de l'intérieur, cité par la télévision publique Al-Iraqia. Une autre chaîne irakienne, Al Fourat, contrôlée par un important mouvement chiite, a annoncé que 25 otages étaient encore portés disparus.Au total, une centaine de fonctionnaires ou de visiteurs du ministère de l'Enseignement supérieur avaient été enlevés en début de journée par des hommes en armes vêtus de l'uniforme des commandos de la police irakienne. Plusieurs groupes de personnes ont été libérés par les forces de sécurité ou avaient été retrouvées, les yeux bandés, dans plusieurs quartiers de la capitale irakienne. Certaines d'entre elles "n'avaient plus d'argent", selon un médecin d'un hôpital du centre de la capitale.Cet enlèvement massif, d'une ampleur exceptionnelle, a été condamné par le Comité des Oulémas musulmans, principale association sunnite en Irak, qui a vivement attaqué le ministre chiite de l'Intérieur, Jawad Bolani.Dans la même journée, l'explosion d'une voiture piégée a fait au moins dix morts et 25 blessés sur le marché de Chorja, dans le centre de Bagdad. Ce marché, l'un des plus importants de la ville, a été fréquemment frappé par des explosions et des attentats suicide. Dans un autre attentat, perpétré à Sadr City, sept personnes ont été tuées et 25 autres blessées. Une trentaine d'autres personnes sont mortes à travers l'Irak. Les violences se sont multipliées depuis une semaine à Bagdad, faisant au mois 100 morts depuis dimanche. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.