Feux de forêts en Europe: une centaine d'incendies

MADRID - Une vague d'incendies de forêt déferle sur le nord de l'Espagne, le sud du Portugal et en Grèce. Ces sinistres sont imputés à un nouvel été de sécheresse exceptionnelle, mais aussi à l'action d'incendiaires aux motivations variées.Quelque 110 feux, dont 67 progressaient hors de tout contrôle, étaient recensés en Galice au nord-ouest de l'Espagne, en proie depuis vendredi à des incendies volontaires qui ont fait trois morts. Le gouvernement régional a estimé que plus de 10'000 hectares avaient brûlé.Un dispositif aérien et terrestre d'une ampleur "sans précédent", selon le ministère de l'Environnement, a été mobilisé dans cette région, victime chaque été d'incendies de forêt massifs. Plus de 1200 militaires ont été déployés, notamment pour coordonner les évacuations et dissuader l'action des incendiaires.Une trentaine d'avions et plusieurs milliers d'agents anti-incendie sont à l'oeuvre. Mais "la situation a empiré malgré l'augmentation des moyens" selon la ministre espagnole de l'Environnement, Cristina Narbona. D'où un appel à l'aide internationale.Le Portugal a annoncé qu'il fournirait à l'Espagne une soixantaine de pompiers et dix-neuf véhicules anti-incendies. Mais Lisbonne n'a pas pu répondre à la demande d'assistance aérienne. Car le pays est en proie lui aussi à des incendies depuis la semaine dernière et quelque 600 pompiers combattaient mercredi huit foyers importants.Le feu qui mobilisait le plus de moyens s'est déclenché lundi dans le massif d'Ossa, près de la ville d'Estremoz au sud du pays. Circonscrit mardi, il a repris dans la nuit et était considéré mercredi comme sous contrôle, après avoir ravagé quelque 4000 hectares de forêts d'eucalyptus. Sept autres foyers ont été recensés dans le nord et le centre du Portugal.Autre pays méditerranéen affecté, la Grèce a mobilisé mercredi 300 pompiers, 80 véhicules, six avions et trois hélicoptères contre un violent incendie qui a déjà ravagé quelque 300 hectares dans la région de Corinthe, dans le Péloponnèse à l'ouest d'Athènes, où trois villages ont été évacués.Les incendies sont favorisés par la sécheresse exceptionnelle. Mais le climat est loin d'être seul en cause. En Galice, la ministre de l'Environnement parle de "vague d'incendies intentionnels" contre laquelle a été mobilisée une unité de la garde civile. Cinq incendiaires présumés ont été arrêtés depuis lundi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.