France: 1173 voitures brûlées et 330 interpellations

PARIS - Pour la douzième nuit consécutive, des violences ont été signalées dans des zones urbaines sensibles de l'ensemble de la France. Les forces de l'ordre ont comptabilisé 1173 véhicules brûlés et procédé à 330 interpellations. Douze policiers ont été légèrement blessés, principalement par des jets de projectiles. Des tirs de grenaille ont à nouveau été signalés, sans atteindre de policiers. En revanche, moins d'une dizaine de bâtiments ont été la cible des incendiaires. Parmi les véhicules brûlés, 933 l'ont été en province (contre 982 la veille) et 240 en région parisienne (contre 426). Dans les Yvelines, quatorze voitures ont brûlé lundi soir tandis qu'on dénombrait une dizaine de véhicules incendiés dans la Seine-Saint-Denis. A Marseille, les pompiers sont intervenus une trentaine de fois, pour des véhicules brûlés et des feux de poubelles. Dans le département voisin du Vaucluse, 27 voitures ont été brûlées et les pompiers sont intervenus sur une quinzaine de feux de poubelles à Avignon, Carpentras, Orange et Cavaillon. Dans la banlieue de Toulouse, 21 voitures et un autobus ont été brûlés. Deux autres bus ont été caillassés. Dans le Nord, 27 voitures ont été brûlées et deux écoles ravagées par le feu, l'une à Lille Sud, un quartier sensible, et l'autre à Bruay-sur-Escaut, près de Valenciennes. Dix-huit voitures ont été incendiées à Strasbourg, où un hélicoptère a été mobilisé afin d'intervenir en cas d'incidents plus sérieux. Dans le Haut-Rhin, les premières interventions ont eu lieu dès le milieu de l'après-midi pour des feux de bennes à ordures ou d'abribus à Mulhouse et Colmar. Lundi soir, le Premier ministre, Dominique de Villepin, a annoncé des mesures visant à rétablir le calme dans les banlieues, dont le recours exceptionnel par les préfets au couvre-feu. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.