Fusillade dans un collège à Montréal: deux morts, dont le tireur

MONTRéAL - Une fusillade dans un lycée anglophone du centre de Montréal a fait deux morts mercredi, un femme d'une vingtaine d'années et le tireur, a annoncé la police québécoise. Une vingtaine de personnes ont également été blessées, certaines grièvement.La jeune femme a succombé à ses blessures à l'hôpital, a déclaré le chef de la police, Yvan Delorme, à la télévision RDI. La police avait indiqué auparavant que l'agresseur, un individu vêtu d'un imperméable noir, avait été abattu par la police et que la fusillade avait fait une vingtaine de blessés.La fusillade a éclaté au Dawson College, un établissement anglophone situé en plein centre de la métropole québécoise. La police n'a pas encore d'indications sur le mobile de cet acte, a expliqué M. Delorme, précisant qu'aucune information ne laissait penser qu'il pourrait avoir une connotation raciste ou terroriste.D'après des témoins, l'homme a ouvert le feu à l'extérieur du lycée et a continué à tirer une fois entré dans le bâtiment. "Il n'a rien dit. Il avait un visage de marbre. (...) Il n'a pas hurlé de slogans. Il a juste ouvert le feu. C'était un tueur à sang-froid", raconte Soher Marous, un étudiant."Il y avait un type en trench-coat noir, avec d'immenses bottes noires (...) et une énorme arme à feu. Il descendait (la rue) en plein jour avec une arme - personne ne lui a rien dit - et il a commencé à tirer", a de son côté raconté une jeune femme présente sur les lieux à la chaîne de télévision CBC."Il a tiré sur les gens à côté de nous. Ils étaient tous en train de courir, nous nous cachions derrière les arbustes", a-t-elle poursuivi. D'après cette jeune femme, l'homme, un blanc d'une vingtaine d'années, ressemblait "au stéréotype, avec un long trenchcoat noir, des piercings, et tous ces trucs-là...".Le premier ministre du Québec, Jean Charest, s'est dit "bouleversé" par ce drame, qui ravive dans les mémoires le massacre de l'Ecole Polytechnique de Montréal, en 1989, lors duquel un tireur fou avait abattu quatorze femmes avant de retourner l'arme contre lui. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.