Génocide arménien: Perinçek condamné pour discrimination raciale

LAUSANNE - Dogu Perinçek est coupable de discrimination raciale pour avoir nié le génocide arménien. Le Tribunal de police de Lausanne a condamné le président du Parti des travailleurs turcs à 90 jours-amende (100 francs par jour) avec sursis et à une amende de 3000 francs.La Cour a suivi le réquisitoire du parquet. Son verdict est une première que l'Association Suisse-Arménie, qui s'était constituée partie civile, attendait depuis longtemps. Si des instances politiques ont déjà reconnu le génocide des Arméniens, la justice ne s'était pas encore prononcée dans ce sens jusqu'à aujourd'hui.Durant les deux jours d'audience, les thèses les plus radicalement opposées se sont affrontées. Dogu Perinçek, son avocat et ses témoins ont tous affirmé qu'il était faux de parler de génocide parce qu'il n'y a pas eu en 1915 en Turquie d'élimination planifiée de la population arménienne.Pour le procureur et la défense des Arméniens, le génocide est un fait avéré sans le moindre doute. La motivation raciste de Dogu Perinçek est également évidente car il reprend à son compte l'idéologie qui a entraîné dans la mort entre 1 et 1,5 million de personnes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.