Grippe aviaire: cinq morts en Azerbaïdjan, annonce l'OMS

GENèVE/PARIS - Le virus de la grippe aviaire H5N1 est à l'origine de la mort de cinq personnes en Azerbaïdjan, a annoncé l'OMS. Deux autres personnes ont contracté le virus hautement pathogène, dont l'une est hospitalisée dans un état critique.Au total, les échantillons de onze personnes ont été analysés dans le laboratoire spécialisé de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Londres: des résultats positifs ont été obtenus pour sept d'entre elles, a précisé l'organisation.Six des victimes provenaient d'un village de 800 maisons dans le district de Salyan, dans le sud-est du pays. L'OMS enquête pour savoir si la découverte de nombreuses carcasses de cygnes, morts il y a quelques semaines, mais utilisées pour leur plumage, est liée à l'infection de plusieurs personnes dans ce village.Ces cinq décès supplémentaires portent à 103 le nombre de personnes mortes du virus de la grippe aviaire dans le monde depuis début 2003.La présence du virus H5N1 de la grippe aviaire a par ailleurs été confirmée sur un nouveau canard sauvage retrouvé dans le département français de l'Ain. Le cas a été recensé à proximité de la Suisse, a annoncé le ministère français de l'Agriculture.Le canard, un grèbe huppé, a été trouvé mort le 15 mars sur le territoire de la commune de Divonne les Bains, "à quelques kilomètres de la commune de Prévessin-Moens", où un autre canard porteur du H5N1 avait été retrouvé mort le 28 février, a précisé le ministère dans un communiqué .Les zones de protection (3 km) et de surveillance (10 km) prévues par la législation européenne ont été mises en place et débordent sur le territoire de la Suisse, dont les autorités "ont immédiatement été prévenues", a poursuivi le ministère.Au total, 35 cas d'oiseaux sauvages atteints par le H5N1 ont été recensés depuis l'apparition de la grippe aviaire mi-février en France, dont 34 dans le seul département de l'Ain. Quinze lots sont en attente de résultats.Un élevage de dindes de l'Ain a été également touché par le virus, entraînant l'abattage de toutes les volailles. Il s'agit du seul élevage à avoir été touché en France jusqu'à présent. Outre l'Ain, le H5N1 a aussi été détecté dans le département des Bouches-du-Rhône, au sud-est de la France.En Asie, des analyses ont confirmé la présence au Pakistan d'un premier foyer de grippe aviaire, a annoncé le ministère pakistanais de l'Agriculture. Le virus avait été détecté dans deux fermes du nord-ouest élevant des volailles. Des échantillons avaient été envoyés au laboratoire britannique de référence mondiale de Weybridge.L'épizootie risque de dévaster l'industrie avicole du Pakistan, où la consommation de poulet représente 45% de la consommation totale de viande de ses 150 millions d'habitants.Plusieurs Etats frontaliers, l'Inde, l'Iran et l'Afghanistan (la semaine dernière), ont déjà confirmé la présence de foyers du H5N1 sur leur territoire. La semaine dernière, Islamabad avait interdit les importations de volailles en provenance notamment d'Inde et d'Iran.En Israël, l'arrivée du virus de la grippe aviaire est un châtiment divin, estime pour sa part le rabbin David Basri, un éminent kabbaliste. Dieu punirait ainsi les appels à la légalisation des mariages gays lancés par certains partis de gauche pendant la campagne électorale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.