Grippe aviaire: premiers morts hors d'Asie - deux cas en Turquie

ANKARA - Deux adolescents, un frère et une soeur, sont morts de la grippe aviaire en Turquie, ont indiqué les autorités. Il s'agit des premiers cas mortels chez l'homme hors d'Asie où la forme la plus virulente de la maladie a déjà tué 70 personnes. Le garçon, âgé de 14 ans, est mort dimanche à Van, une localité reculée située à 150 km de Dogubeyazit, en Anatolie orientale. Dans un premier temps, les autorités avaient évoqué la pneumonie comme cause du décès, mais il s'est avéré qu'il s'agissait bien de la grippe aviaire. La soeur, 15 ans, est décédée jeudi. Selon les autorités, neuf personnes, dont deux autres membres de la famille des adolescents, sont actuellement soignées à Van pour des symptômes rappelant ceux de la grippe du poulet. Cinq autres cas suspects devaient être hospitalisés dans la journée. Les malades sont soignés au Tamiflu. Ce médicament fabriqué par le groupe suisse Roche est le seul antigrippal jugé efficace pour lutter contre la grippe aviaire. A Genève, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé "probable" que ces deux décès soient liés au virus de la grippe aviaire H5N1, la souche la plus virulente. "Des échantillons vont être envoyés à un laboratoire de Londres (...) Les résultats seront connus dans quelques jours", a indiqué une porte-parole. Une équipe de l'OMS devait se rendre jeudi en Turquie dans la région infectée par le virus. La famille des deux adolescents décédés est originaire de Dogubayazit. Ses membres auraient eu des contacts intensifs avec des poulets malades, selon les premiers éléments. Dans cette localité où les gens vivent dans les mêmes espaces que les poulets et les canards, des travaux de désinfection ont été effectués jeudi par des équipes portant des masques et des vêtements spéciaux. Le ministre turc de la santé a exhorté la population à ne pas s'alarmer et souligné que la Turquie disposait de stocks suffisants d'antiviraux. Le journal "Hürriyet" a toutefois critiqué la gestion de la crise par Ankara. "Incroyable négligence", titrait jeudi le quotidien, accusant les autorités d'avoir pris les choses à la légère. Ces décès en Turquie font craindre une extension vers l'Europe de l'épidémie de grippe aviaire. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.