Guerre du gaz: la Russie et l'Ukraine font la paix pour cinq ans

MOSCOU - La Russie et l'Ukraine sont parvenues à un accord quinquennal sur le gaz livré à Kiev. Ce texte qui fixe le prix à 230 dollars pour 1000 m3, met fin à une crise ayant conduit à une baisse momentanée des livraisons de gaz à l'Europe. Les groupes gaziers des deux pays ont conclu un contrat fixant le prix du gaz russe à 230 dollars les 1000 m3, ont annoncé les directeurs des compagnies russe Gazprom et ukrainienne Naftogaz, Alexeï Miller et Olexi Ivtchenko. Kiev payait jusqu'ici 50 dollars, un vestige de l'époque soviétique où les alliés de Moscou bénéficiaient de subventions. Dans les faits, Gazprom va vendre son gaz au prix du marché à une entreprise mixte enregistrée en Suisse, RosOukrEnergo. Celle-ci le mélangera ensuite à du gaz beaucoup moins cher en provenance du Turkménistan, du Kazakhstan et d'Ouzbékistan. Kiev pourra dans ces conditions payer un tarif de 95 dollars les 1000 m3 à la frontière. "Cet accord assurera un approvisionnement stable de l'Europe", a assuré M. Miller. Le commissaire européen à l'énergie Andris Piebalgs s'est aussitôt dit "heureux" de l'accord qui "satisfait" les deux parties et intervient à quelques heures d'une réunion extraordinaire à Bruxelles des représentants des 25. Plus important pour les pays européens, la Russie a accepté d'augmenter les droits qu'elle verse à Kiev pour faire transiter son gaz par l'Ukraine, trajet emprunté par 80 % du gaz russe à destination de la clientèle européenne. Le compromis négocié par Naftogaz et Gazprom semble sauver la face aux deux parties, même si le porte-parole de Gazprom Sergueï Kouprianov a nié que le géant russe ait fait des concessions à Kiev. "La Russie ne perd rien", a-t-il dit. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.