Hongrie: le Premier ministre présente des excuses publiques

VIENNE - Le Premier ministre socialiste hongrois Ferenc Gyurcsany a présenté des excuses publiques pour avoir menti sur son programme de rigueur économique. Ce scandale a provoqué des manifestations de mécontentement depuis dix jours."Nous pensions que le courage de faire les choses était plus important que la nécessité d'en parler. Je ne pensais pas que les gens, nos électeurs, comprendraient un discours aussi direct", a-t-il déclaré lors d'un conseil des ministres en présence de la presse à Budapest. "En un sens, je n'ai pas cru en moi-même", a-t-il ajouté. Le scandale a éclaté après la diffusion d'un enregistrement dans lequel il reconnaissait en termes crus avoir délibérément caché l'ampleur des mesures de rigueur afin d'être reconduit au pouvoir."Bien sûr, je suis désolé si le ton a été blessant", a précisé M. Gyurcsany sans toutefois remettre en cause le bien-fondé des réformes qu'il a lancées dès juin. "Le gouvernement continuera à mener une politique déterminée et sans équivoque sur la base du programme de convergence" de l'Union européenne, a-t-il souligné.La Commission européenne a validé mardi le programme d'austérité présenté par M. Gyurcsany pour ramener le déficit public d'un montant de 10,1% du PIB en 2006 à 3,2% en 2009, au prix de réductions draconiennes des prestations publiques.Mardi soir, 7000 personnes s'étaient à nouveau réunies dans la calme devant le parlement à Budapest, au neuvième jour d'un mouvement qui avait culminé samedi avec plus de 20'000 manifestants et qui doit être suspendu vendredi, deux jours avant des élections municipales prévues le 1er octobre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.