Irak: le chef d'Al-Qaïda en Irak Abou Moussab al-Zarqaoui a été tué

BAGDAD - Les autorités irakiennes et américaines en Irak ont annoncé la mort du chef d'al-Qaida en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui. Le Jordanien a été tué dans une opération irako-américaine au nord de Bagdad.Selon le général américain George Casey, commandant la Force multinationale en Irak, Zarqaoui a été tué mercredi dans un raid aérien au nord de Baaqouba. Les troupes américaines ont réussi à confirmer son identité grâce à "ses empreintes digitales, son visage et ses cicatrices".Sept personnes ont été tuées aux côtés de Zarqaoui, un extrémiste sunnite jordanien dont le groupe est responsable d'attentats parmi les plus meurtriers en Irak et qui avait déclaré la guerre aux chiites irakiens. Le raid a été mené par les forces irakiennes soutenues par la coalition, avec la collaboration des services de renseignements jordaniens.Le premier ministre, Nouri al-Maliki, qui a été investi il y a à peine trois semaines dans ses fonctions, a annoncé sous les applaudissements lors d'une conférence de presse l'"élimination" de Zarqaoui, 39 ans. La tête du chef terroriste avait été mise à prix pour 25 millions de dollars par Washington.L'ambassadeur américain, Zalmay Khalilzad, présent aux côtés de M. Maliki, s'est également félicité de ce "grand jour". "Zarqaoui est responsable de la mort de milliers de personnes en Irak et à l'étranger. Sa mort est un pas dans la bonne direction pour l'Irak et pour la lutte globale contre le terrorisme", a-t-il ajouté.Dans une première réaction occidentale, le Premier ministre britannique Tony Blair, fidèle allié des Etats-Unis, a parlé d'une "très bonne nouvelle" qui constitue "un coup contre Al-Qaïda en Irak et partout" dans le monde, selon son porte-parole.Zarqaoui avait accédé à la notoriété en avril 2004, avec la diffusion d'une vidéo de la décapitation de l'otage américain Nicholas Berg, qui le représentait masqué tenant le rôle du bourreau. Il avait été adoubé fin 2004 par le chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden comme le chef de l'organisation en Irak.Après l'annonce de la mort du chef d'al-Qaïda en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui, les prix du pétrole ont accéléré leur mouvement de repli Ce qui fait espérer une accalmie de la situation dans ce pays, gros producteur d'or noir. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.