Irak: plus de 60 morts dans des attentats à Bagdad et Kirkouk

BAGDAD - Une série d'attentats ont fait au moins 64 morts et près de 200 blessés en Irak. Les deux premières attaques commises dans le quartier chiite de Sadr City, à Bagdad, ont coûté la vie à au moins 42 personnes et fait 93 blessés.Le troisième attentat a quant à lui tué au moins 22 personnes devant le tribunal de Kirkouk. Outre les morts, cette attaque a également fait 100 blessés. Selon la police, les victimes sont principalement des avocats et des policiers de cette ville multiethnique où les tensions entre Arabes, Turcomans et Kurdes sont vives.A Bagdad, 34 personnes ont succombé dans un premier attentat suicide au mini-bus piégé sur le marché de Jamila. L'explosion a eu lieu près d'un commissariat de police et d'un marché, à un endroit où des ouvriers attendent quotidiennement de se voir proposer du travail. Le bilan pourrait encore s'alourdir."Il s'agit d'un attentat suicide. Un homme a garé son mini-bus au milieu d'une rue très passante, près d'un mur d'enceinte d'un poste de police où se rassemblent des gens qui attendent du travail. Le kamikaze ne visait pas la police, il voulait faire le plus de victimes possibles", a déclaré une source policière.Le second attentat, à la bombe celui-ci, a été perpétré deux heures plus tard devant le conseil municipal de Sadr City. Il a tué huit personnes et en a blessé vingt.Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki (chiite) a condamné le double attentat qui "touche des victimes innocentes". Il a "juré de poursuivre et de châtier les meurtriers". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.