Irak: raid rebelle sanglant contre des bâtiments publics

MOQDADIYAH - Des rebelles ont tué 18 policiers et libéré 32 prisonniers soupçonnés de terrorisme dans un raid lancé contre des bâtiments publics au nord de Bagdad. L'opération témoigne de la persistance des violences en Irak 3 ans après le début de la guerre.Dix insurgés ont été tués, 16 blessés et capturés dans cette attaque contre un commissariat et le tribunal de la ville de Moqdadiyah, selon les sources de sécurité sur place. La cité est située à une centaine de kilomètres au nord-est de Bagdad, dans la province de Diyala pleine de foyers rebelles actifs.Une vingtaine de véhicules de la police ont été détruits, ont-elles ajouté en soulignant la violence des accrochages qui ont duré une heure. Dix-huit policiers ont été tués et 13 blessés dans l'attaque.Dans le commissariat visé se trouve un centre de détention avec quelque 250 personnes incarcérées, a déclaré l'une des sources. Un total de 32 détenus accusés de terrorisme ont été libérés par les insurgés, selon elle.Les rebelles, arrivés à l'aube en grand nombre en voitures et en camion, ont attaqué ces bâtiments avec des armes automatiques et des grenades. Ils se sont retirés avec l'arrivée des renforts irakiens et américains.Dans un communiqué, l'armée américaine a indiqué que "le commissariat de Moqdadiyah a été attaqué tôt le matin par des forces anti-irakiennes", terme utilisé pour désigner les rebelles. Les assaillants ont mis le feu au siège de la police, qui a subi de gros dégâts, et saisi du matériel radio.L'attaque est intervenue au lendemain du troisième anniversaire de l'invasion de l'Irak par les troupes américano-britanniques le 20 mars 2003, marqué par de nombreuses violences qui ont toutefois épargné un pèlerinage de centaines de milliers de chiites dans la ville sainte de Kerbala (centre).Le risque de guerre civile est sur toutes les bouches alors que trois mois après les élections législatives de décembre, les partis politiques irakiens ne sont toujours pas parvenus à s'entendre pour choisir un nouveau Premier ministre et former un gouvernement d'union nationale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.