Irak: Saddam Hussein expulsé du tribunal, attentat à Bagdad

BAGDAD - Le président irakien déchu Saddam Hussein a été expulsé du tribunal où il est accusé de génocide suite à une dispute avec le juge. L'altercation a éclaté lorsque le magistrat a demandé de fermer le microphone du raïs qui voulait lire un verset du Coran.Parallèlement, la violence a continué de tuer en Irak, avec la découverte par la police de soixante corps à Bagdad ce dernières 24 heures et la mort de 10 personnes dans un attentat à la bombe devant une boulangerie de la capitale irakienne.La bombe a explosé sur une des principales artères du quartier à majorité sunnite de Doura, dans le sud de la capitale irakienne. L'attentat a également fait quatre blessés.L'engin avait été dissimulé sous une voiture garée près d'une mosquée sunnite. Mais selon le ministère de l'Intérieur, il ne semble pas que l'édifice religieux était la cible des poseurs de bombe.Dans le procès de Saddam Hussein, le juge a ordonné que les débats se poursuivent à huis clos. Il a également expulsé du tribunal un autre accusé, Hussein Rachid al-Tikriti, ancien commandant adjoint du commandement opérationnel des forces armées.Saddam Hussein et ses six coaccusés sont poursuivis pour crime de guerre et crime contre l'humanité contre les Kurdes pour avoir ordonné et exécuté les campagnes militaires d'Anfal, en 1987-1988, qui ont fait plus de 180'000 morts au Kurdistan. L'ex-président et son cousin Hassan al-Majid, surnommé "Ali le chimique", sont aussi accusés de génocide. Les sept hommes encourent la peine de mort. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.