Israël a décidé d'étendre son offensive militaire au Liban

JéRUSALEM - Le cabinet de sécurité israélien réuni a décidé d'étendre l'offensive militaire terrestre au Liban. Il s'agit pour l'Etat hébreu d'infliger au Hezbollah un revers décisif de nature à entamer sa capacité à tirer des roquettes contre l'Etat juif.Cette décision, qui pourrait impliquer que Tsahal s'enfonce jusqu'au fleuve Litani, à 20 km au nord de la frontière, a été prise alors que le conflit est entré dans sa cinquième semaine et que la diplomatie onusienne peine à trouver les termes d'un arrêt des hostilités acceptable par les deux parties et leurs alliés."Le cabinet de sécurité a approuvé les recommandations des responsables de la défense en faveur de la poursuite des opérations au Liban", dit le communiqué publié à l'issue de la réunion.Le ministre de la Défense, Amir Peretz, avait recommandé au cabinet restreint que Tsahal s'enfonce plus profondément en territoire libanais en dépit des risques de pertes supplémentaires que cela implique pour une armée qui a déjà recensé au moins 64 morts depuis le 12 juillet. Le dirigeant travailliste a été suivi par neuf ministres et trois se sont abstenus.Israël, qui subit quotidiennement une pluie de roquettes des combattants chiites libanais sur le nord de son territoire, semble ainsi prêt à assumer de plus lourdes pertes pour parvenir à son objectif de destruction de la capacité de frappe du Hezbollah.La détermination de l'Etat juif est de nature, en revanche, à retarder un peu plus l'adoption au Conseil de sécurité des Nations unies d'une résolution appelant les parties à cesser les hostilités dans des conditions qui soient acceptables par chacune d'entre elles.Pendant ce temps, les forces israéliennes ont poursuivi leur offensive au Liban, se heurtant à une vive résistance du Hezbollah. Tsahal a progressé vers l'ouest, ont affirmé des responsables de la sécurité libanais. Selon la chaîne Al Arabya, quatre soldats ont été tués.L'aviation a également continué ses bombardements sur le Liban, visant routes et ponts et tuant au moins neuf personnes. En riposte, la milice chiite libanaise a tiré une centaine de roquettes sur le nord d'Israël, sans faire de blessés. Les hostilités, qui durent depuis quatre semaines, ont fait un millier de morts côté libanais et une centaine côté israélien. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.