James Bond: la première mondiale de "Casino Royale" était... royale

LONDRES - La fièvre James Bond s'est emparée de Londres pour la première mondiale de "Casino Royale", le dernier film des aventures du célèbre agent secret. La reine Elizabeth II était l'invitée de marque de cet événement.De prestigieux invités se sont rassemblés à Leicester Square, dans le centre touristique de Londres, où la reine et son époux le prince Philip devaient accueillir le nouvel agent 007 avant d'assister au spectacle. James est incarné cette fois par l'acteur britannique Daniel Craig.Outre Daniel Craig, le premier arrivé, les principaux acteurs du film étaient aussi présents: la dernière James Bond girl, l'actrice française Eva Green, l'acteur danois Mads Mikkelsen, dans le rôle du Chiffre, l'ennemi juré de Bond, ou l'Italien Giancarlo Giannini, qui joue un autre agent secret.Parmi les autres invités figuraient notamment Shirley Bassey, qui a chanté la chanson titre sur les trois précédents films, les musiciens Elton John, Bob Geldof, Scissor Sisters, Coldplay, et Beyonce, les mannequins Jerry Hall et Claudia Schiffer, ou encore le patron de Virgin, Richard Branson, qui fait une courte apparition dans le film.Auparavant, la capitale britannique s'était mise au diapason pour le lancement très attendu de ce 21e film. L'enseigne Harrods avait décoré 72 fenêtres de son magasin sur Brompton Road sur le thème de "Casino Royale" et exposé une voiture Aston Martin DBS, utilisée dans le film.Même le protocole royal avait cédé à la tradition, le changement de la garde au palais de Buckingham se déroulant au son de la musique du film. Mais la reine aura eu du mal à reconnaître l'habituelle placidité de Bond, il y a peu de temps encore incarnée par Pierce Brosnan, le prédécesseur de Daniel Craig.Les gadgets, marque déposée de Bond, apparaissent très parcimonieusement et quand un barman demande à 007 comment il veut son Martini, la réponse fuse: "Vous ne voyez pas que je m'en fous?". Le dernier Bond n'a pas le caractère policé de ses devanciers."Casino Royale" dépeint un "personnage plus ténébreux", a expliqué Daniel Craig. "Nous commençons au début de la carrière de Bond, quand il a beaucoup d'aspects frustes. Il est célibataire et n'aime pas fréquenter les gens. Mais plus le film avance, plus il devient raffiné." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.