José Bové condamné à 4 mois de prison pour arrachage de maïs OGM

TOULOUSE - Le Français José Bové, figure de proue du mouvement altermondialiste, a été condamné en appel à 4 mois de prison ferme pour un arrachage de maïs transgénique en juillet 2004. Il était poursuivi avec 7 autres responsables politiques et syndicaux. José Bové, considéré comme un possible candidat pour la présidentielle de 2007 en France, était poursuivi pour un arrachage collectif de plants d'OGM à Menville (sud). La cour d'appel de Toulouse a aussi condamné le député écologiste européen Gérard Onesta et le député écologiste Noël Mamère à 3 mois de prison avec sursis. Cinq autres prévenus, tous élus Verts et militants écologiques, ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis. Au début du procès, José Bové avait assuré que le fauchage était "un acte collectif, désintéressé, transparent, non violent" et précisé qu'il était "prêt à retourner en prison". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.