Kerry s'excuse pour une "blague" sur l'Irak exploitée par la droite

WASHINGTON - Le sénateur démocrate John Kerry a présenté ses excuses à tout militaire et tout Américain qui se serait senti insulté par sa "blague ratée" sur l'Irak. Il espère ainsi désamorcer une polémique exploitée par la droite à six jours des élections parlementaires."Je regrette sincèrement que mes paroles aient été interprétées à tort comme disant quelque chose de négatif sur ceux qui portent l'uniforme, et je présente personnellement des excuses à tout militaire, proche de militaire ou Américain qui a été insulté", a déclaré l'ancien candidat à la présidentielle dans un communiqué.Lundi, devant des étudiants californiens M. Kerry avait dit: "Il faut profiter au maximum des études, bien étudier, faire ses devoirs, faire un effort pour être malin, pour bien se débrouiller. Sinon, vous vous retrouvez coincé en Irak". Le lendemain, il avait assuré que cette "blague ratée" visait en fait le président George W. Bush et son passé d'étudiant médiocre.Mais la petite phrase avait immédiatement été exploitée au maximum par la majorité sortante, très menacée lors des élections du 7 novembre. M. Bush avait demandé mardi que M. Kerry présente des excuses: "Suggérer, comme le fait le sénateur, que les hommes et les femmes de notre armée sont pour ainsi dire incultes est insultant et honteux", avait-il dit.Des personnalités aussi diverses que l'influent sénateur républicain John McCain et un candidat démocrate à une élection sénatoriale, Harold Ford, avaient également demandé des excuses."Ce qu'a dit M. Kerry était déplacé", a aussi déclaré la sénatrice Hillary Clinton. Elle illustre l'attitude de nombre de démocrates inquiets de voir leurs adversaires exploiter l'affaire comme une preuve que l'opposition manquerait de respect aux militaires.M. Kerry lui-même avait décidé mercredi de se mettre en retrait de la campagne, pour "ne pas constituer une diversion". Dans un premier temps, il avait pourtant refusé de présenter des excuses "pour avoir critiqué le président et l'échec de sa politique".Après les excuses de M. Kerry, le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Snow, a déclaré que "c'était ce qu'il fallait faire. Il faut que nos troupes à travers le monde sachent que tous les Américains les soutiennent et veulent les voir mener à bien leur mission avec succès". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.