Kofi Annan annonce des promesses de coopération de la Syrie

DAMAS - Kofi Annan a annoncé avoir reçu des promesses que la Syrie coopérerait à la stabilisation du Liban, meurtri par un mois de guerre. Ces engagements ont été formulés alors qu'en Israël, une fissure est apparue dans le gouvernement.Le président syrien Bachar al-Assad s'est engagé à coopérer pour faire appliquer l'embargo sur les armes à destination du Hezbollah, la milice chiite libanaise soutenue par la Syrie, selon le secrétaire général de l'ONU, qui venait de le rencontrer à Damas.La question sensible des livraisons d'armes au Hezbollah a jusqu'à présent perturbé la mise en oeuvre de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui a permis la fin de la guerre le 14 août. Les Etats-Unis et Israël accusent la Syrie de laisser transiter via sa frontière avec le Liban des armes pour le Hezbollah, soutenu également par l'Iran.Pour lutter contre la contrebande d'armes, la Syrie s'est engagée "à augmenter le nombre de ses gardes à la frontière avec le Liban et leur capacité en leur fournissant un entraînement et des équipements supplémentaires", a annoncé M. Annan, en tournée au Proche-Orient."Là où cela sera possible, des patrouilles conjointes (syro-libanaises) à la frontière et des points de contrôle avec les autorités libanaises seront établis", a-t-il ajouté. La Syrie mettra en place "des mécanismes de liaison" avec l'armée libanaise, la police des frontières et des personnels internationaux.Pour sa part, l'armée israélienne a annoncé avoir dynamité deux "importantes" caches d'armes du Hezbollah au Liban sud. Depuis le début de sa tournée au Proche-Orient, M. Annan tente aussi d'obtenir la libération des prisonniers de part et d'autre.A cet égard, il a déclaré avoir obtenu le soutien du président syrien en faveur de la libération des deux soldats israéliens capturés le 12 juillet par le Hezbollah, enlèvements qui avaient été à l'origine de la guerre. Mais le président Assad demande en parallèle la libération des prisonniers syriens détenus en Israël.L'ONU poursuit également ses démarches pour pérenniser la trêve dans le sud du pays, où les combattants du Hezbollah refusent de désarmer, alors que commence le déploiement de la force de l'ONU élargie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.