La crise entre le Vatican et le monde musulman semble s'apaiser

ROME - La crise sans précédent entre le monde musulman et le Vatican semble connaître de premiers signes d'apaisement. L'imam de la grande mosquée de Rome a appelé au dialogue et le président iranien a exprimé son "respect" pour le pape Benoît XVI."Maintenant, le temps d'un dialogue entre les différentes religions est venu", a déclaré l'imam Sami Salem à la radio romaine R101. Il s'exprimait quelques heures avant une rencontre à la mairie de Rome avec le cardinal français Paul Poupard, président du Conseil pontifical pour la dialogue interreligieux.Cette déclaration tranche avec son jugement de la veille. L'imam avait estimé que les propos de Benoît XVI sur l'islam la semaine dernière lors de son voyage en Allemagne avaient engendré un retour en arrière de plusieurs années.Mais "le pape a fait un pas en arrière avec ses propos" dimanche au cours de l'Angélus quand il a exprimé ses regrets. "Il a ainsi donné un signal positif au développement du dialogue", a-t-il estimé.Après plusieurs jours de violente polémique dans le monde musulman, assortie de menaces contre le pape, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a exprimé dans la nuit de lundi à mardi son "respect" pour Benoît XVI. Il a estimé que ses paroles sur l'islam et la violence ont été "modifiées".Son pays avait violemment critiqué Benoît XVI par la voix notamment du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, qui avait qualifié lundi les propos du pape de "dernier maillon" en date d'une croisade américano-sioniste contre l'islam.Le président américain George W. Bush a pour sa part "noté" les regrets du pape et les a jugés "sincères", a fait savoir la Maison Blanche.Contrairement aux jours précédents, aucune manifestation violente contre les propos du pape n'a été enregistrée. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.