La police déjoue un projet d'enlèvement d'un fils de Tony Blair

LONDRES - La police britannique a déjoué un plan d'enlèvement du jeune fils du Premier ministre Tony Blair, Leo, âgé de cinq ans. Il devait être gardé en otage pendant une brève période "pour mettre l'accent sur la condition des pères interdits d'accès à leurs enfants".Le quotidien populaire britannique "Le Sun", source sécuritaire anonyme à l'appui, écrit que le projet, découvert peu avant Noël, avait été élaboré par des "sympathisants extrémistes" du groupe Fathers 4 Justice. Celui-ci organise régulièrement des campagnes pacifiques en Angleterre en faveur des droits des pères.M. Blair et sa femme Cherie, après avoir pris connaissance du projet d'ennlèvement de leurs fils, se seraient déclarés "inquiets". La police s'est refusée à tout commentaire.La protection du couple Blair et de leurs quatre enfants (Euan, 22 ans jeudi, Nicholas, 21 ans, Kathryn, 17 ans, et Leo, 5 ans) aurait été renforcée après la découverte du complot. "Les mesures appropriées ont été prises", a indiqué la source.L'association a déjà monté des opérations très médiatiques visant à attirer l'attention sur les pères se voyant interdire l'accès à leurs enfants après un divorce. Ses membres ont notamment escaladé les murs de la résidence londonienne de la reine Elizabeth et lancé de la farine colorée sur Blair pendant un discours aux Communes.Le fondateur de l'association, Matt O'Connor, 38 ans, a déclaré que celle-ci n'était pas à l'origine de ce complot présumé. Mais il a ajouté qu'une trentaine d'anciens membres avaient été expulsés de l'association, l'an dernier, pour avoir évoqué des coups médiatiques plus radicaux.Pour lui, "il était évident que quelque chose se tramait, car les officiers du SO13 (l'unité antiterroriste de la police londonienne) ont rencontré plusieurs anciens membres de l'organisation pendant la période de Noël", a-t-il ajouté. Selon M. O'Connor, le SO13 aurait "menacé de tirer sur des personnes qui mèneraient des activités dans la région de Downing Street"."Nous menons une action pacifique avec un brin d'humour. Nous nous efforçons de réunir les pères et leurs enfants, et non de les séparer", a-t-il ajouté. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.